Comment choisir un bon élevage ?

Ça y est, vous avez craqué pour votre futur chiot <3 . Vous avez peut-être choisi un golden retriever comme celui de votre enfance ? Ou alors un magnifique lévrier afghan ? Vous préférez peut-être un mignon petit yorkshire ?
Une fois la race choisie, encore faut-il trouver un bon élevage. Et il en existe tellement que c’est difficile de s’y retrouver 😕 .

Quels sont les critères à respecter ?

Il faut choisir un bon élevage, d’accord, mais c’est quoi un bon élevage ? Vous voulez juste un chiot après tout. C’est bien compliqué pour une si petite boule de poils.
Attention, tous les critères que je vais énoncer sont ceux qui sont importants pour moi. A vous de définir vos propres critères de choix.

Comment identifier un bon élevage ?

Tout d’abord, il faut définir ce que c’est un bon élevage. Pour moi, un bon élevage doit répondre à un certain nombre de critères. Mais tous ces critères ont un seul but : avoir un chiot équilibré. Un bon élevage doit donc fournir les conditions idéales au développement d’un bébé chien.
Vous me suivez jusque-là ? Tant mieux, ça ne fait que commencer !

La taille et le mode d’élevage

Car il faut considérer plusieurs aspects … Commençons par la taille de l’élevage.

Grand ou petit élevage ?

On pourrait penser qu’un grand élevage est un signe de qualité. Mais c’est rarement le cas. Un élevage qui rassemble plus de deux ou trois races n’a plus rien d’une passion ! C’est uniquement un commerce. Je sais, l’élevage EST un commerce 😛 . Mais il ne faut pas oublier que les chiens sont avant tout des êtres vivants. Un éleveur qui ne pense qu’au commerce n’aura pas de le temps de s’occuper des chiots. Et la période qu’il passe à l’élevage est primordial pour la socialisation du chiot.

C’est le même problème pour un élevage qui a beaucoup de reproducteurs. Même avec toute la bonne volonté du monde, les chiots n’auront pas assez de stimulation. Quelle intérêt pour vous ? C’est simple. Un chiot qui ne connaît rien à la sortie de l’élevage aura facilement peur de tout. Il se peut même qu’il connaisse à peine les humains. Et ça va vous compliquer la vie. Dans certains cas extrêmes, il peut même souffrir de troubles du comportement.

Où vivent les chiens ?

Une autre chose à prendre en compte est l’endroit où les chiots grandissent. A titre personnel, je préfère un petit élevage où les chiots vivent à la maison. Mais il y a des raisons à cette préférence. Si vous me lisez, vous voulez sûrement un chien de compagnie. Il partagera votre quotidien et vivra avec vous. Dans ce cas, un chiot déjà habitué à la vie de famille aura beaucoup moins de mal à s’adapter. Mais si il a grandit dans un box, le changement sera beaucoup plus rude. Il découvrira le bruit ambiant, la télévision, l’aspirateur … Tout ça peut être très effrayant pour un bébé à peine séparé de sa famille 🙁 .

❗ Le seul inconvénient de choisir un petit élevage est qu’il n’y a pas toujours de chiots à vendre. Même si vous le voulez maintenant, parfois mieux vaut attendre. Patienter quelques mois peut vous éviter des années de galère avec un chien à problèmes.

Le choix des reproducteurs

Pour faire de l’élevage, il ne s’agit pas seulement de prendre un mâle et une femelle de la bonne race. Ensuite il suffirait de leur faire faire des petits. Bon d’accord, c’est un peu l’idée 😎 . Mais si on veut faire ça bien, il faut choisir précisément ses reproducteurs.
Il y a deux choses très importantes : la santé et le caractère.

La prévention par la génétique

Chaque race a des problèmes génétiques. Les bon éleveurs testent tous les reproducteurs. Si ils n’en parlent pas, c’est qu’ils ne le font pas. Un éleveur est fier d’avoir des reproducteurs sains, et il en parle. Certains problèmes ne sont pas graves, d’autres peuvent l’être. Dans tous les cas, les tests permettent de former un « couple » dont les chiots seront porteurs sains1Ils n’auront pas les symptômes mais peuvent transmettre la maladie à leurs descendants. ou indemnes. Pour certaines maladies comme la dysplasie, c’est plus compliqué. On n’en connaît pas toutes les causes2La génétique, mais aussi l’environnement et même l’alimentation peuvent jouer un rôle.. Même si les parents sont bien notés, votre chiot pourrait être à un stade plus avancé. Mais dans ce cas précis, l’éleveur n’y peut rien.

La personnalité est aussi influencée par le bagage biologique

Le caractère des parents est aussi très important. Les chiots peuvent hériter certains traits de caractère de leurs parents. Un parent très agressif ou au contraire très peureux risque de le transmettre à ses petits. C’est le cas de la maman, puisque les chiots grandissent avec elle. Mais c’est aussi le cas du papa, par l’épigénétique entre autre 3L’épigénétique, c’est la transmission de certains traits de caractère par la génétique.. Choisir des parents équilibrés est très important pour obtenir des chiots équilibrés.

La socialisation des chiots

Bon alors, nous avons un bon milieu de vie et de bons parents. Mais ce n’est pas tout ! Une fois que les chiots sont nés, il faut encore qu’ils aient une bonne socialisation. La socialisation du chiot est une période très importante de sa vie. Cette période débute lorsque le chiot a 3 semaines. Elle se termine en théorie à 3 mois, mais la socialisation continue toute la vie. La période entre 3 semaines et 3 mois est cependant très importante. Chaque bonne expérience restera pour la vie. A l’inverse, un chiot qui n’a rien vu durant cette période sera très peureux. Mais toute la période avant les 2 mois, voir même après, se passe à l’élevage. Un bon éleveur doit faire découvrir plein de choses aux chiots. N’hésitez pas à vous renseigner.

Comment faire mon choix ?

Bon, alors, on s’est renseigné sur les élevages, mais on ne sait toujours pas lequel prendre. Et oui, puisque le choix de votre future boule de poils vous tient à cœur, vous voulez être sûr de faire le bon choix. Pour ça, rien de mieux que de discuter avec les éleveurs.

Le premier contact

Puisque c’est sa passion, un éleveur est en général très content de vous parler de la race qu’il élève. Si ça ne l’intéresse pas et qu’il parle directement du prix et de quand venir le chercher : fuyez !
Le premier contact est aussi important pour vous que pour l’éleveur. Une race n’est pas adaptée à tous les modes de vie. Un professionnel qui s’intéresse à la vie future de ses chiots vous posera des questions. Connaître vos conditions de vie et vos attentes est primordial. Il pourra vous dire si la race vous convient, mais aussi juger quel caractère vous correspondra le mieux. Si un éleveur vous dit que la race ne vous convient pas, c’est en général pour une bonne raison. Tenez compte de son avis.
Si ce premier contact se passe bien, l’éleveur vous demandera peut-être de remplir un questionnaire. Il vous proposera éventuellement de venir à l’élevage. C’est bon signe ! Si il se préoccupe du futur des chiots qu’il vend, alors c’est certainement un bon éleveur.

Rendre visite à l’élevage

Vous avez sélectionné un ou plusieurs élevages, reste maintenant à aller voir sur place. Je trouve important de se rendre à l’élevage au moins une fois avant d’aller chercher son chiot. Ça vous permet de voir où il va grandir. Et vous allez aussi rencontrer la personne qui va s’en occuper.
Puisque vous êtes sur place, n’hésitez pas à demander de visiter. Si l’éleveur vous cache une partie de l’élevage, c’est en général mauvais signe. Vous pouvez aussi regarder comment il se comporte avec ses chiens. Un éleveur qui n’a aucune affection pour les adultes n’en donnera pas non plus aux bébés 🙁 . De la même façon, vous pouvez aussi juger du caractère des chiens de l’élevage. Si ils semblent peureux ou au contraire très agressifs, posez-vous des questions …

Dans le cas où la portée est déjà née quand vous irez visiter, il est très important que vous voyiez la mère avec ses petits. Si elle en est séparée, ce n’est peut-être pas leur mère qu’on vous montre. Si le père est sur place, vous pouvez aussi demander à le voir. Le père vient parfois d’un autre élevage. Dans ce cas, l’éleveur pourra sûrement vous montrer les papiers et tests génétiques du papa.

Fiez-vous à votre instinct, si quelque chose vous dérange, mieux vaut faire marche arrière. Vous pouvez être tenté d’acheter votre chiot dans ce genre d’élevage pour le « sauver ». Mais attention, en faisant ce choix, vous encouragez l’éleveur à continuer de travailler de la même façon. Lui donner de l’argent lui permettra de faire la même chose avec d’autres chiots. A vous de peser le pour et le contre.

Le choix du chiot

Bon, vous avez déjà pris contact avec l’éleveur et sans doute fait une visite. Les chiots sont assez grands pour que vous fassiez votre choix et vous êtes impatients <3 ? Ça se comprend, c’est un grand moment.
Chaque élevage a son propre fonctionnement. Mais si ils vous ont interrogé sur votre mode de vie, ils pourront vous aider dans votre choix.

Je sais que choisir le chiot qui vient vers nous de lui-même est très tentant. Ou peut-être que votre âme de sauveur vous guidera vers celui qui reste à l’écart. Vous avez peut-être aussi une préférence pour le sexe de votre boule de poils. Mais peu importe à quel point il est mignon, chaque chiot à son propre caractère. Et la personne qui les connaît le mieux, c’est l’éleveur. N’hésitez pas à lui demander son avis, il saura vous dire quel chiot s’adaptera le mieux à votre vie.

Conclusion

Les critères pour choisir un bon élevage sont nombreux. Je vous ai exposé ce qui est important à mes yeux. A vous de faire le tri dans ce qui est important pour vous. Mais ne choisissez pas au hasard. Un bon élevage, c’est un bon départ dans la vie de votre futur compagnon.
Si vous avez besoin d’aide pour choisir, vous avez plusieurs possibilités. Il existe des forums et des groupes pour la plupart des races. Vous pouvez obtenir pas mal de renseignements ainsi. Vous pouvez aussi faire appel à un éducateur canin. Certains professionnels peuvent vous accompagner dans le choix d’un bon élevage.

Passionnée par les chiens depuis mon enfance, j'ai toujours voulu en faire mon métier. C'est comme ça que j'ai choisi d'être éducateur canin et comportementaliste en éducation positive. 👉Pour mieux me connaître

Côté perso ? J'ai 21 ans et j'habite à Dijon.
J'aime les animaux (bien sûr), la lecture, les pâtisseries (mais qui n'aime pas ça 😉 ), et aller me balader dans la nature. Et si j'étais un animal, je serais certainement un chat : indépendant mais très aimant, plutôt malin, et s'amusant de tout.

Juliette Mougeot

Éducateur Canin à Dijon, n'hésitez pas à me contacter.

Newsletter

Rejoignez la liste de diffusion pour recevoir tous mes conseils directement par mail.

 

You have Successfully Subscribed!